Des outils digitaux pour piloter votre trésorerie

Assurer sa productivité signifie, pour les petites et moyennes entreprises, être en mesure de piloter parfaitement sa trésorerie. Construite sur des principes de base, la gestion s’est complexifiée au fil du temps : les nouveaux besoins rendent difficile l’utilisation de la simple présentation des recettes et dépenses sous format Excel. Pour une gestion efficace de votre trésorerie au service du développement de votre entreprise et de sa pérennité, privilégiez le digital !

Une trésorerie maîtrisée : un gage de santé pour l’entreprise

Une entreprise ayant une trésorerie saine encaisse plus de recettes qu’elle n’effectue de dépenses et dispose donc des ressources nécessaires pour payer ses prestataires, optimiser ses stocks et même investir dans son développement. Pour ce faire, il est impératif de bien connaître ses clients en s’assurant de leur fiabilité et de la légitimité dans leur domaine. Restez également vigilant sur les sommes entrantes et sortantes de votre structure ainsi qu’aux échéances de paiement de façon à prévenir d’éventuels retards. Il s’agit de règles de base et tenant du bon sens, mais la gestion d’une trésorerie n’est pas si évidente. Au Royaume-Uni, le montant des factures en attente de paiement s’élève, pour une petite entreprise, à 160 000 euros en moyenne1. Obtenir une visibilité en temps réel, des reporting partagés entre commerciaux et fonctions comptables ou des systèmes d’alerte est donc essentiel pour ne pas perdre pied.

La fin du pilotage de trésorerie « à vue »

La gestion d’une trésorerie ne peut plus se réduire aujourd’hui au simple report des recettes et dépenses via une feuille de calculs Excel. Il est nécessaire d’avoir une vision globale en temps réel, d’être réactif, d’anticiper les besoins, de prévenir les risques et d’équilibrer ses comptes. Les actions sont multiples, les acteurs entrants dans le jeu sont nombreux et avec des process différents, c’est pourquoi le modèle « du pilotage à vue » n’est plus soutenable. Vous manquerez en efficacité et risquerez des défaillances : un oubli de modification d’échéances ou des changements de formules par inadvertance. En cas d’erreur ou de retard de paiement, il existe bien entendu des plans B comme les assurances crédit. Avant d’en arriver là, nous vous invitons à regarder du côté du digital, des solutions existent pour vous aider.

Un outil de pilotage de votre entreprise au service de votre stratégie

Armez-vous d’une tour de contrôle ! Les logiciels de gestion réalisent une remontée d’informations de façon automatisée en puisant les données au sein du compte et permettent de trouver des solutions adaptées en cas d’écarts identifiés. Loin d’être un simple report, les outils appellent à des actions comme des demandes pour modifier une ligne de découvert autorisé par la banque ou l’anticipation d’avances sur les commandes en cours. Ils vous assure une traçabilité des échanges avec vos clients et permettent, au sein de l’entreprise, à plusieurs collaborateurs de s’impliquer dans ce suivi, avec le même niveau d’information. Vous pourrez avoir une vision globale des flux de multiples banques et optimiser notamment les agios bancaires. Pour les grandes entreprises, les données des transactions financières sont exploitées par les outils digitaux. L’objectif est de visualiser en temps réel la chaine de valeur de l’entreprise. Les apports sont conséquents et contribuent au développement de votre entreprise. De nombreuses solutions existent en fonction de votre taille, secteur et de vos besoins, renseignez-vous !

1 5 conseils pour gérer une trésorerie saine, Sage blog

Optimiser la gestion de trésorerie grâce aux logiciels

Sur le même sujet :

Partager sur :

Réagissez Abonnez-vous à la newsletter

Nous vous conseillons de lire également ces articles