Artisans du génie climatique : comment gagner 1h par jour

Une des particularités des artisans du génie climatique repose sur un aspect technique et réglementaire de plus en plus imposant, dans les domaines administratifs et dans celui de la transformation de la performance énergétique du bâti en france (qualification RGE) . Pour suivre le rythme des chantiers, tout en étant toujours plus compétitifs et performants, les artisans du génie climatique doivent adopter de bonnes pratiques et de bons outils.

Éditer rapidement des devis précis

Pour gagner du temps au moment de la rédaction de vos devis, utilisez des outils de gestion de devis qui vous évitent de repartir à zéro à chaque chiffrage. Un devis type pourra être créé puis dupliqué, afin de le modifier à souhait. Il est également possible d’insérer des photos ou des fiches techniques de produit choisis pour enrichir le devis et faciliter la compréhension auprès des clients. Par exemple, en insérant une photo de l’existant et en copiant l’image de la chaudière. Ou en associant au devis les fiches techniques venant directement du fabricant. Une fois le devis signé, vous pouvez le transférer en facturation.

Pour la réalisation de vos devis portant sur une installation de chauffage ou de climatisation, vous pouvez accéder en temps réel à l’ensemble des tarifs, références et catalogues de votre secteur. Recherchez instantanément le bon produit au bon prix parmi des milliers de références.
En effet, avoir les bons prix actualisés et les documentations de chaque fabricant à portée de main, c’est un gain de temps au quotidien et à la préparation du chantier.

Mobilité sur les chantiers : le changement des habitudes de travail

A partir d’un simple accès internet, à n’importe quelle heure de la journée, à n’importe quel endroit, la mobilité simplifie le quotidien des entreprises du génie climatique. C’est la possibilité d’être connecté à tout moment et d’accéder à l’ensemble des données de l’entreprise en toute sécurité, afin d’être informé, de gagner en réactivité, et d’agir pour apporter une meilleure qualité de service à ses clients.
Par exemple, les artisans plombiers chauffagistes peuvent utiliser gratuitement leur logiciel de gestion à distance sur tous les types de tablettes ou PC portable & Macintosh du marché.
En déplacement, sur leur chantier, chez leur client ou à domicile et en toute tranquillité, ils accèdent à leur bibliothèque de prix, à leurs conditions d’achats, et génèrent de nouveaux devis, ou de nouvelle facture.

Calculer les montants des éco-primes

Il existe aussi de nombreux simulateurs qui pourront calculer en un rien de temps le montant de l’éco-prime qui sera attribué à vous et votre client, pendant la réalisation du devis. Ainsi, l’artisan chauffagiste accédera automatiquement au simulateur de calcul de l’éco-prime. Celui-ci permet de calculer l’aide financière de l’Etat et d’associer ce calcul au pied du devis en cours.
Par exemple, la mention RGE concerne les artisans et les entreprises du bâtiment qui travaillent dans le secteur de la performance énergétique et qui ont obtenu leur certification. Maçons, isolation, menuisier, chauffagistes, plombiers, ou électriciens, tous sont concernés ou peuvent y prétendre. Cette mention peut également permettre à vos clients d’obtenir des aides de l’Etat pour le financement de leurs travaux énergétiques : c’est le principe d’éco-conditionnalité.

Soyez à jour sur les réglementations

Pour être toujours plus compétitif, et ne pas passer à côté de nouvelles réglementations ou de nouveaux matériaux, nous vous conseillons de prendre quelques minutes par jour pour faire un tour des actualités de votre secteur.
Parler des réglementations, oui, mais lesquelles et comment les connaître ? Il suffit de s’informer auprès des industriels et des réseaux de distribution tels que SONEPAR et TEREVA. A la clé ? Un gain de temps et une conformité réglementaire assurée ! C’est aussi l’assurance de proposer les bons produits à vos clients.

Pour en savoir plus : www.sage.fr

Sur le même sujet :

Partager sur :

Réagissez Abonnez-vous à la newsletter

Nous vous conseillons de lire également ces articles