10 conseils essentiels pour protéger votre entreprise (2/2)

Cet article est la suite d’un 1er article. Voici les 5 derniers conseils qui vous aideront à garder un temps d’avance sur les pirates et à protéger les données de votre entreprise.

6. Mettez à jour les programmes régulièrement

Une des méthodes employées par les pirates pour attaquer les systèmes consiste à exploiter des bugs dans les applications connues et dans les systèmes d’exploitation installés sur les ordinateurs et les terminaux mobiles. Afin de garantir que vous êtes protégé contre ce genre de piratage, vous devez vous assurer que les mises à jour et correctifs sont régulièrement installés sur vos ordinateurs et terminaux.
Avec les solutions Sage Online, vous bénéficiez de sauvegardes, de mises à jour et de mises à niveau automatiques. Les sauvegardes automatiques sont effectuées chaque jour, mois et année et stockées sur la plate-forme Microsoft Azure. La mise à jour régulière des programmes et systèmes d’exploitation aidera votre entreprise à se protéger comme il se doit contre les dernières menaces informatiques.

7. Passez au Cloud

De plus en plus d’entreprises se tournent vers le Cloud pour leur infrastructure et leurs applications, et nombre d’entre elles s’en servent pour renforcer leur sécurité. Dans une récente étude de la Harvard Business Review** pour Verizon, plus d’un tiers
(36 %) des entreprises déclarent que le Cloud renforce effectivement leur sécurité, et près des trois quarts (71 %) pensent qu’il peut réduire la complexité.
En effet, le passage au Cloud supprime le temps et les coûts consacrés à la mise à jour constante des applications, cette technologie fournissant en permanence la dernière version disponible des logiciels installés.
Pour choisir le bon service Cloud pour votre entreprise, étudiez le profil des fournisseurs pour voir s’ils ont déjà traité avec des clients ayant des besoins semblables aux vôtres. Demandez-leur s’ils disposent de certifications spécifiques pour le Cloud telles que la norme ISO/CEI 27001:2013, utilisée pour les logiciels Sage Online. Le cas échéant, il s’agit d’un solide gage de sécurité et de fiabilité.
Le fournisseur choisi doit aussi être en mesure de fournir des rapports sur la gestion des données et l’accès à celles-ci, ainsi que d’identifier les données d’audit disponibles le cas échéant.
Avec Sage, vous avez la garantie que vos données d’entreprise sont en sécurité, car celles-ci sont stockées dans des centres de données gérés et exploités par Microsoft Global Foundation Services en Europe.

8. Sachez qui utilise quoi

L’un des inconvénients du Cloud est qu’il est souvent trop simple pour les utilisateurs professionnels, ce qui conduit au phénomène d’applications fantômes. Cette expression désigne la situation où des applications Cloud sont achetées et/ou installées par des collaborateurs isolés, le marketing ou encore les commerciaux sans l’autorisation du service informatique. Une étude de Netskope réalisée en octobre 2014*** a révélé qu’en moyenne, 579 applications de ce genre étaient utilisées dans une entreprise, et que 88,7 % d’entre elles étaient grand public et ne disposaient pas des protections et vérifications normalement présentes dans les applications professionnelles.
L’accès aux données à tout moment et en tout lieu comporte des avantages considérables. Sage Online vous offre la possibilité d’accéder à vos données en-dehors du bureau ou lors de vos déplacements.
Il convient toutefois de protéger les données professionnelles en permettant seulement aux utilisateurs habilités d’accéder aux informations stratégiques via une connexion Internet.
Ce faisant, seuls les utilisateurs dignes de confiance pourront accéder aux données de l’entreprise sur différents types de terminaux mobiles.
Pour limiter le nombre et le type d’applications utilisées, vous devez d’abord identifier celles déjà installées et trouver des alternatives, tout en vous assurant que les alternatives en question soient à la fois acceptables pour vos collaborateurs et pour vous-même. Les applications fantômes installées par vos collaborateurs ne disparaîtront pas, et si vous les interdisez, d’autres viendront les remplacer. Si vos collaborateurs les ont installées, c’est parce que l’entreprise n’a pas fait preuve d’une flexibilité suffisante, et qu’ils les considèrent comme une solution viable qui les aide dans leur travail. Pour régler le problème, vous devez évidemment opter pour des solutions offrant une meilleure sécurité.

9. Préparez-vous au pire

En faisant preuve de proactivité en matière de sécurité, vous empêcherez plus efficacement les attaques des logiciels malveillants et virus, et même celles venant de l’intérieur. Toutefois, il est impossible de garantir une protection à 100 %.
Il faut toujours se préparer au pire et s’assurer que, même si l’on ne peut pas empêcher une vulnérabilité, on est au moins capable de la repérer lorsqu’elle survient.
Créez des solutions de reprise qui vous aideront à remettre rapidement les serveurs en ordre de marche après une attaque. Vous devez également apprendre à vos équipes à maîtriser leur communication auprès des médias. De cette façon, si la réputation de l’entreprise est en danger, ni vos collaborateurs ni vous-même n’empirerez la situation à cause de déclarations inappropriées.

10. Souscrivez une assurance

Une récente étude de l’Economist Intelligence Unit a révélé que la demande en assurances contre le risque de pertes informatiques était en forte croissance, et ne concernait plus seulement les grands groupes.
Les solutions Sage Online vous permettent de gérer votre comptabilité, vos immobilisations, votre trésorerie et vos moyens de paiements ainsi que votre gestion commerciale. Conçu pour faciliter le partage des données, pour vous aider à travailler plus intelligemment et pour garantir une collaboration efficace au sein de l’entreprise, les solutions
Sage Online s’exécutent sur la plate-forme Microsoft Azure, hébergée dans des centres de données gérés et exploités par Microsoft Global Foundation Services (GFS).

 

Sur le même sujet

> Dématérialisation et sécurité : 3 idées reçues

> 5 conseils pour renforcer la cyber-sécurité en 2015

> Migration des données vers le cloud : l’occasion d’améliorer la sécurité

Partager sur :

Réagissez Abonnez-vous à la newsletter

Nous vous conseillons de lire également ces articles